FRAGMENTS

Journal d'un travail photographique et sonore sur les abords du canal de l'Ourcq

Repérages 14: Bobigny

Introduction

Nous retournons sur un lieu particulier. L’ancien emplacement du bidon ville rrom à Bobigny qui a été évacué il y a quelques mois. Il a laissé place à un espace vide, au bord du canal, sur lequel ont été creusées des tranchées. Le vide laissé est parlant. D’autant plus qu’il y a ces tranchées caractéristiques , comme j’ai pu en voir dans un camp évacué à Corbeille en Essonne. Symboles de cette volonté de l’état de repousser un problème sans lui trouver de véritable solution.

carte

Tabula rasa

Pourtant, nous ne sommes pas venus là dans une optique politique. Nous souhaitions simplement exploiter ce lieu pour ses particularités visuelles, sans doute liées à ce qui s’y est passé. Il porte les stigmates qui se retrouvent à d’autres endroits le long du canal mais également ailleurs, de ces terrains vides que des gens s’approprient pour pouvoir s’installer. Ce lieu ne va sûrement pas rester en l’état bien longtemps et l’on peut voir des éléments qui laissent présager des travaux à venir, comme cette rangée de cubes de béton au sol qui délimitent l’espace.

image image image

image image image

image image image

image image image image

Le terrain est coincé entre d’un côté le canal et de l’autre une route. Celle-ci est relativement importante avec une de ses branches au milieu qui s’enfonce dans un tunnel. Nous sommes d’ailleurs à proximité des échangeurs de Bondy.

image image image

Conclusion

Nous étions partis dans cette session de travail pour exploiter les espaces vides. Pourtant, la proximité visuelle des alentours urbanisés et l’impossibilité de déconnecter le lieu de ses environs, nous a amenés à traiter des éléments plutôt utiles à notre tableau sur l’urbanisme et l’industrie. Cet espace a donc finalement été traité sous son aspect de terrain en travaux et en mutation, que dans son aspect figé actuel évoquant la trace d’une ancienne occupation.

© Basses Lumieres 2011