FRAGMENTS

Journal d'un travail photographique et sonore sur les abords du canal de l'Ourcq

Repérages 16: Bobigny

Introduction

Retour au parc de Bobigny pour cette session. Nous voulons travailler à cette occasion sur notre tableau concernant les espaces vides. Le parc est composé de plusieurs espaces aux aménagements surprenants qui peuvent aller dans le sens d'une nature étrange, ponctuée de traces humaines, sur lesquelles elle se serait développé. Nous profiterons également de cette session pour réaliser de nouvelles prises de vues de la préfecture pour la partie urbaine de notre travail.

carte

Parc de la Bergère

Nous commencons donc par le parc, où nous arrivons de jour. Nous réalisons quelques clichés en attendant la tombée de la nuit, pour rentrer dans le coeur de notre sujet.

image image image

image image

Une fois la nuit tombée, nous nous concentrons sur un premier lieu dans le parc: le canyon. Une sculpture en forme de canyon trône au milieu d'une petite place, non loin du canal. Par l'éclairage, nous tentons de mettre en valeur cette structure monolithique et de lui apporter un caractère étrange.

image image image

Nous nous rendons ensuite à un autre endroit du parc, où l'on trouve des pylones. Restes de ce qui devait auparavant être une sorte de halle couverte. Les pylones, alignés le long d'un chemin, donnent un caractère singulier à ce lieu. Ils apportent vraiment cette sensation de ruine non identifiable au milieu de nulle part...

image image

La Préfecture

Après ce passage au parc de la Bergère, nous retournons au centre ville, dans le quartier de la préfecture. Plus particulièrement, derrière la préfecture où nous disposons d'un bon point de vue grâce à la butte qui s'y trouve.

image image

image image image

Derrière la préfecture, se trouve un parc parsemé de ces sculptures aux formes étranges et futuristes. Notre attention se concentre au fur et à mesure sur ces objets.

image image image image image image

Conclusion

Les nombreuses sculptures aux allures futuristes ou monolithiques, présentent dans les parcs et espaces verts de Bobigny ont été au coeur de cette session. Ces objets d'urbanisme, caractéristiques des années 70, sont des éléments forts dans le paysage urbain de Bobigny aux abords du canal. Mais pas seulement, c'est une configuration que l'on retrouve dans beaucoup de projets de l'époque. C'est un phénomène plus rare aujourd'hui, peut-être démodé.... Pourtant, il s'intègre parfaitement à notre travail par les formes très pures de ces sculptures qui évoquent une espèce de trace ou d'artecfact humain dans des lieux parfois improbables.

© Basses Lumieres 2011